Sommaire

La puce RFID existe depuis la Seconde Guerre mondiale, mais depuis les années 2000 elles connaissent un fort développement.

Son implantation dans des objets de la vie quotidienne fait leur apparition : permis de conduire, passeports biométriques, badges, cartes de transports, etc.

Présentation de la puce RFID

La technologie RFID repose sur l'utilisation d'une puce qui est reliée à une antenne miniature, cet ensemble constitue l'étiquette ou tag RFID.

La puce RFID contient des informations sur le produit où l'étiquette est collée ou implantée, elle sert donc à stocker ces données et à les transmettre au lecteur RFID via des ondes radio.

RFID : l'utilisation des puces

La technologie des puces d'identification RFID est très étendue et permet de s'adapter à des multitudes de situations. Deux types de puces peuvent se distinguer selon l'utilité à laquelle elles seront destinées :

  • Les puces réinscriptibles (lecture/écriture) : les données inscrites sur la puce peuvent être modifiées par le lecteur RFID.
  • Les puces à usage unique (lecture seule) : la puce contient des données qui sont lues par le lecteur RFID sans possibilité de les modifier.

Tous les types de puces RFID

Ensuite, 3 types de puce RFID peuvent être distingués :

  • Les puces passives : elles fonctionnent sans batterie et sont activées au moyen d'un lecteur émetteur-récepteur qui leur transmet des ondes magnétiques (ex. : badges RFID).
  • Les puces actives : elles possèdent leur propre batterie et transmettent de façon autonome des informations qu'elles enregistrent au capteur.
  • Les puces intelligentes : elles sont munies d'un système de sécurité qui permet de crypter les informations qu'elles contiennent. Les données pour être accessibles nécessitent une identification (ex. : carte bancaire).

Aussi dans la rubrique :

Techniques et solutions

Sommaire